La transformation digitale de l’entreprise est avant tout une transformation culturelle

En France, grands groupes, ETI et PME ont tous engagé leur transformation digitale.

La transformation digitale est un levier essentiel de la stratégie d’innovation de l’entreprise et de la réussite de la stratégie d’une entreprise sur le moyen terme.

Réussir sa transformation digitale n’est pas si simple, car celle-ci nécessite la mise en place de nouveaux comportements et modes de pensée dans l’entreprise.  Un nouveau modèle managérial, de nouvelles pratiques de travail s’installent progressivement dans l’entreprise et ce sont de nouvelles valeurs, et une nouvelle culture qui voient le jour. La transformation digitale est une transformation avant tout humaine et cet aspect s’il manque doit être intégré au plus vite.

C’est pour cette raison que beaucoup de transformations échouent ou ne donnent pas les résultats escomptés.

Mesurer le succès d’une transformation digitale peut ainsi se faire en regardant ces deux indicateurs :

  • a-t-on simplifié la vie des clients, des salariés, des partenaires ? car c’est sur l’usage et la pratique que beaucoup de choses se joue !
  • a-t-on donné envie aux salariés de mieux et de plus participer à la réussite de l’entreprise ? c’est en s’appuyant sur l’intelligence collective, sur une gouvernance interne mieux partagée, sur une prise en compte des émotions que génèrent le travail que s’engage le vrai changement dans l’entreprise

Un plan de transformation digital ne se résume donc pas qu’à la modernisation des outils informatiques, aux développements de nouveaux canaux de vente digitaux, à des partenariats avec des start-ups ;  il est beaucoup plus large.

Les grandes étapes et les sujets clés qu’il faut adresser pour cette transformation digitale nécessite un changement profond de l’entreprise et se déroule sur plusieurs années (3 à 5 ans) :

  • S’appuyer pour commencer par un diagnostic digital de l’entreprise qui se fonde sur les forces de l’entreprise dans le digital, qui identifie ses besoins, ses challenges et ses capacités…
  • Structurer la transformation sur plusieurs volets. Typiquement les plans de transformation digitaux se devrait d’intégrer les actions suivantes :
    • Assurer l’engagement de l’exécutif sur ces nouveaux sujets
    • Développer une culture favorable d’accueil du digital dans l’entreprise (formation au digitale, recrutement de nouveaux profils, communication, innovation managériale)
    • Développer un focus client fort (développement de produits et services pour faciliter et simplifier l’expérience client)
    • Adapter l’organisation et les modes de fonctionnement (développement du travail collaboratif, nouvelles méthodes de développement, réduction des silos internes, adaption du système d’évaluation)
    • Adapter la plateforme d’infrastructures IT de l’entreprise (modèle, architecture, services cloud, data lab, plateforme SAAS…)
    • Utiliser les data pour améliorer la performance des processus et des services de l’entreprise, trouver ici des “use case” permettant d’apporter rapidement de la valeur à l’entreprise ou à ses clients
    • Réfléchir à de nouveaux business model rendus possibles par le digital (en open innovation ou via intrapreunariat interne)
    • Préparer l’avenir de l’entreprise et décrypter les grandes tendances digitales et leurs intérêts pour l’entreprise (modèles de production industrielle du futur usine 4.0 et Supply Chain 4.0, BIM, intelligence artificielle, blockchain, réalité virtuelle et augmentée, IOT, cybersécurité…)

Ces chantiers nécessitent un regard bienveillant et un lâché prise de l’équipe exécutive, ils doivent être portés par des équipes qui ont envie et sont ouvertes à cette nouveauté. Les chantiers et actions doivent ensuite être priorisés en fonction de leur faisabilité, de la maturité de l’entreprise et de ses objectifs stratégiques.